date de parution --/--/----
Le jardin des citations
Basile
*
 « Certaines circonstances nous invitent à penser autrement, à faire autrement. Ce qui nécessite de remonter le cours des choses pour en parcourir de nouvelles déclinaisons. Bien sûr à tout moment nous sommes entraînés dans la descente du fleuve, nous avançons vers l’estuaire, mais à tout moment aussi, sans doute privilège de l’être humain, nous pouvons revenir au premier jaillissement, recommencer comme si c’était le premier jour et le premier instant. Nul ne pourra jamais annuler son histoire, mais chaque fois qu’il la fait sienne telle qu’elle lui est donnée, il se situe au commencement de son humanité.... »
François Jullien


 « Je porte en moi tous les paysages. J’ai tout l’espace voulu. Je porte en moi la terre et je porte le ciel. »
 Etty Hillesum, Une vie bouleversée


  «  Il faut encore porter en soi un chaos pour mettre au monde une étoile dansante  »
 Nietzche


 « Vous aussi vous êtes comme des racines : comme elles vous possédez la sagesse de la terre. Vous êtes silencieux, mais vous contenez dans vos branches non encore nées, le chœur des quatre vents. »
Khalil Gibran, Le jardin du prophète

 
 « S’il y a dans toute larme une promesse de lumière il y  a aussi dans chacune d’elles aussi un souvenir d’obscurité. »
Jean-Loup Charvet, L’éloquence des larmes

 
 « La vie est voilée, cachée même, comme est voilé et caché votre moi le plus intime. Mais quand la vie se met à parler, tous les vents deviennent paroles, et quand elle parle davantage, le sourire de vos lèvres et les larmes de vos yeux deviennent aussi paroles. »
Khalil Gibran, le jardin du prophète

 
 « Prenons le risque de vivre, car c’est bien de risque qu’il s’agit : celui d’aller vers la lumière et de faire la lumière sur ce que nous ne voulons ni voir ni savoir. »
Catherine Bensaïd

 
 « Jusqu’au plus petit des êtres vivants porte un soleil dans les yeux »
Antonio Porchia, Voix

 
 « Toutes choses vivent et brillent dans la connaissance du jour et la majesté de la nuit.  Toi et la pierre vous ne faites qu’un ; la seule différence réside dans les battements de ton cœur. Ton cœur bat un peu plus vite, n’est ce pas, mon ami .Sans doute, oui, mais il n’est pas aussi tranquille... »
Khalil Gibran, Le jardin du prophète

 
 « Qu’est-ce qui ne peut mourir ? C’est cette force de foi que nous portons en nous et qui nous dépasse, qui appelle les nouvelles semences vers les lieux nus, endommagés et arides pour que nous germions à nouveau. »
Clarissa Pinkola Estès, Femmes qui courent avec les loups

 
 « Que sont les saisons des années, sinon vos propres pensées qui évoluent ? Le printemps est un éveil de votre cœur, l’été vous  révèle votre fertilité. L’automne n’est-il pas votre passé qui subsiste en vous de l’enfance ? Et l’hiver, je vous le demande, n’est-il pas un sommeil plein de rêves des autres saisons ? »
Khalil Gibran, Le jardin du prophète

 
 
 « Les mots sont tes ailes. Parle, envole-toi ! Traverse l’espace et le temps »
Arthur Green

 
 
 
« Les vrais sages
Qu’ont-ils de plus que nous ?
Plus de désert
C’est-à-dire moins de bruit
Moins de mental
Moins de soucis
Moins d’illusions
Moins d’argent
Moins...
 
Les vrais sages
Sont déserts...
 
Au désert
Chacun rencontre son secret
Entouré
D’un secret plus grand. »
 
Jean-Yves Leloup

 
Art du mouvement vital
Thérapie par le mouvement
.:.:.:.: X
Ce site est géré par WebLegend® 1.6 Light Ce site est géré par WebLegend® 1.6 Light