date de parution --/--/----
Sophrologie
Photo Santiago Moreno

« Voir le monde dans un grain de sable
Et les cieux dans une fleur sauvage,
Tenir l’infini dans la paume de la main
Et l’éternité dans une heure du temps qui passe. »
William Blake
La Sophrologie est créée en 1960 par le Professeur Alfonso Caycedo, neuro-psychiatre, né en Colombie dans une famille espagnole d’origine basque. Il fait ses études secondaires à la faculté de médecine de Madrid. Son parcours l’amène à travailler dans la clinique du psychiatre et psychanalyste, Ludwig Binswanger, en Suisse.

Les travaux de ce dernier, en relation avec l’influence marquante du courant phénoménologique du philosophe Husserl, orientent alors les recherches du Dr Caycedo de la conscience malade à la conscience dans ses structures profondes.

Dans la continuité de ses recherches il s’intéresse à la conscience selon les traditions orientales.

La sophrologie naît ainsi aux confluents du courant phénoménologique et des pratiques orientales, en particulier, yoga et méditation zen.

Logo Sophrologie Caycédienne
Le Professeur Caycedo crée cette discipline pour protéger et assurer la croissance d’une conscience saine et permettre à « l’homme debout » d’assurer sa bonne santé, de vivre, relié à sa dignité et à son autonomie d’être et d’action.

La sophrologie se définit comme la science de la conscience et des valeurs de l’existence. D’origine grecque, le mot se compose de « sôs », qui signifie sagesse, harmonie, sain, bien portant, de « phrên », le cerveau, l’esprit, la conscience et de
« logos », la science, l’étude.

La Sophrologie, avec cet entraînement corporel et mental qui la caractérise, inscrit l’homme dans un processus d’évolution et de transformation.

Présentation

Apprendre la détente :
vers une décontraction physique et un repos mental

Le principe de relaxation dynamique est un axe fondamental en sophrologie.
 
Ce terme de relaxation dynamique peut apparaître au premier abord comme un paradoxe, mais la sophrologie dans ses racines privilégie la notion de verticalité, d’homme debout prêt à l’action...
 
L’état de détente et de disponibilité est donc dirigé vers un principe d’action en relation avec l’environnement, et se rencontre au cours de nombreux exercices vécus dans la position debout, celle de notre quotidien.
 
Dans la sophrologie il n’y a donc pas de séparation entre l’état de détente et la vie de tous les jours.
 
La sophrologie est avant tout un vécu, une pratique.

Organisation pratique


Eléments et déroulement d’une séance

Des exercices corporels spécifiques, simples sont proposés. Ils vont agir sur certaines zones charnières du corps : région cervicale, diaphragme, bassin, sacrum, pieds...
Des exercices s’emploient à libérer la respiration.
D’autres développent une plus grande qualité sensorielle et mettent en jeu l’ouïe, la vue, le goût, l’odorat, le toucher.
Des visualisations sollicitent l’imaginaire, la créativité, l’intuition ; les thèmes en sont multiples du plus concret au plus symbolique.


Bienfaits

D’un côté, s’établit la notion première et fondamentale d’ancrage et de conscience des appuis, de l’autre, l’écoute des sensations, des perceptions positives.
Découvrir, vivre le positionnement du corps, au présent, en respectant son axe naturel, sans effort, sans tensions inutiles, être à l’écoute, ouvrent de nouvelles perspectives.
L’accès au corps unifié, harmonisé est facilité.
 
Cette présence au corps approfondie, produit en écho une décompression de la sphère mentale. Il n’y a plus prédominance du mental mais une rencontre corps — esprit.
Les dualités se font  moins aiguës, une meilleure résolution des situations de stress devient possible.

Champs d’applications
 Maîtrise du stress
 Harmonisation des émotions
 Amélioration de la confiance en soi
 Potentialisation des ressources
 Développement des facultés de concentration, attention, mémorisation
 Soulagement des maux psychosomatiques
 Régulation des troubles du sommeil
 Accompagnement des douleurs physiques
 Préparation à la naissance
 Complément des disciplines artistiques et sportives


Contenus et Philosophie

Principe de corporalité

Notre corps connaît des noeuds, des contractions, témoins de tensions passées et présentes. La sophrologie permet d’identifier et d’effacer les tensions accumulées.
Le corps retrouve alors ses rythmes naturels ; chacun apprend à connaître l’organisation de son corps par un meilleur ressenti des différents micros — mouvements qui le constituent. La douce sollicitation des articulations éveille chaque zone à la conscience du lien qui les unit les unes aux autres.

Une plus grande conscience du corps se développe.

Verticalité et principe d’action
 

L’ancrage installé et conscientisé renforce le vécu de la dimension debout : « l’homme debout, trait d’union entre le ciel et la terre ». Conscient de la matière, conscient des mouvements qui animent la matière, conscient de l’espace dans lequel il évolue, l’homme est prêt à entreprendre, uni, réuni à lui-même.
Ce qui a été contacté à l’intérieur de lui-même, dans l’intimité de son espace intérieur, peut se vivre maintenant à l’extérieur... C’est ce qu’ Alfonso Caycedo appelle « passer de la présence de soi à l’existence » (du latin exsistere, prendre place à l’extérieur). Le passage de soi à l’expression de sa singularité dans le monde peut s’accomplir.


Principe d’intentionnalité

Étude des phénomènes


La sophrologie repose sur une démarche phénoménologique.
 
La phénoménologie consiste au retour à la chose même par la suspension du jugement.
C’est aller à l’essentiel en laissant s’exprimer des phénomènes masqués par l’usage habituel de la raison, mais dévoilés par l’intuition.
Il s’agit de dépasser les a priori pour voir, accueillir ce qui est ; cette attitude va permettre de poser un nouveau regard sur les évènements, l’environnement et amener d’autres possibles.
D’un point de vue plus pragmatique, c’est se placer dans une attitude de disponibilité vis-à-vis de soi et des informations recueillies...
 


 
Art et sophrologie

L’épanouissement de l’artiste / la maturité de son art

En dehors d’un processus attendu d’aide pour canaliser le trac en situation de spectacles, auditions, concours, la sophrologie peut accompagner l’artiste au plus intime de lui-même...
 
L’art est le terrain privilégié de l’expression de soi, la sophrologie celui de la connaissance de soi. La rencontre s’inscrit donc dans une cohérence et un partenariat créateur.
 
Ouverture vers un approfondissement, la sophrologie favorise l’exploration de ses chemins vers une conscience et un déploiement de sa créativité.
 
Cet entraînement régulier offre de nouvelles perspectives aux artistes quelque soit leur discipline, ils apprennent à vivre leur art en alliance avec eux-mêmes.



Préparation à la naissance

Neuf mois...

Un temps de préparation à la naissance à s’accorder pour vivre en toute conscience ce moment où se crée l’intimité de la naissance, le passage de la femme à la mère, celui de l’accueil de l’enfant, celui d’une redéfinition du couple et de la famille autour du nouveau-né. Le moment de la naissance se situe au-delà d’un protocole de clés d’ordre pratique, il renoue avec le féminin des origines, avec le pouvoir du féminin de mettre au monde...
Ces séances commencées le plus tôt possible proposent une écoute du corps et une ouverture aux ressentis, aux rythmes intérieurs par :


la conscience corporelle

Le souffle
La détente
Les postures du corps dans la grossesse
Les mobilités du sacrum et du bassin avec le diaphragme
Les échanges et ressources du corps


la communication émotionnelle

La mère et son bébé
Le couple et la grossesse
La place du père
L’enfant au sein du couple...

Cette préparation à la naissance approfondit un vécu, une réflexion qui permet de donner tout son sens à l’évènement et aux liens en train de se tisser...
Les séances sont personnalisées en fonction de l’histoire et des demandes de chacun.
Elles peuvent aussi trouver une continuité dans un suivi post-natal.
Art du mouvement vital
Thérapie par le mouvement
.:.:.:.: X
Ce site est géré par WebLegend® 1.6 Light Ce site est géré par WebLegend® 1.6 Light